Si cette lettre d'informations ne s'affiche pas correctement cliquez ici pour la consulter en ligne.

Evalteam 
Lettre d'information de la cession d'entreprise
mai 2014
 EDITO  

 
Martine Story
Présidente d'
Evalteam

 

 

Un conseil cédant, pour quoi faire ?

 

A qui vendre ma société ?

A moment d’envisager la transmission de son entreprise le dirigeant se pose naturellement la question de son successeur, l’homme, la femme ou l’entreprise qui assurera la pérennité de sa société et poursuivra son développement. Plusieurs configurations peuvent être envisagées :

La succession familiale

Dans ce cas, il s’agit pour le dirigeant de transmettre la société à l’un de ses enfants. Les transmissions familiales présentent d’excellentes chances de succès. Si le repreneur a eu l’occasion de travailler plusieurs années dans l’entreprise, il en connait déjà parfaitement les rouages. De plus, compte-tenu des relations familiales entre le repreneur et le cédant, ce dernier est en mesure de poursuivre l’accompagnement, de dispenser de précieux conseils, au-delà même de la période formelle d’accompagnement initialement prévue.

Les transmissions familiales bénéficient également d’une fiscalité favorable grâce au pacte Dutreil.

La transmission à des collaborateurs de l’entreprise

Cette configuration consiste à céder l’entreprise à un ou plusieurs collaborateurs. Ce cas de figure nécessite la présence d’homme(s)-clé(s) disposant des compétences techniques et des ressources financières nécessaires à la prise en mains de la société. Il s’agit d’un mode de transmission jugé très pérenne par les acteurs financiers (banquiers et fonds d’investissement) car les futurs dirigeants connaissent déjà parfaitement l’entreprise, son modèle économique, son marché, ses équipes, son écosystème, ses axes de développement; la transition s’opère alors dans la continuité, sans rupture.

La cession à une personne morale

Il peut s’agir selon les cas de la cession à un groupe, à une PME, à un concurrent direct ou à une entreprise présente sur un secteur connexe et désireuse de prendre pied sur un marché particulier, d’accélérer son développement ou de faire l’acquisition d’une entreprise œuvrant sur un modèle économique qui présente des barrières à l’entrée (brevet, certification, savoir-faire particulier, ….). Le cédant doit bien mesurer les conséquences de son choix ainsi que les impacts potentiels sur les emplois. En effet un concurrent direct ou un groupe seront tentés d’optimiser les synergies, de réduire les frais, de mutualiser des fonctions et donc de se séparer d’un certain nombre de collaborateurs.

La cession à un fonds d’investissement

La cession d’une entreprise à un fonds d’investissement nécessite un certain nombre de prérequis : une taille minimum (de l’ordre de 5 M€), une rentabilité et des ratios financiers compatibles avec la politique d’investissement de cette typologie d’acheteurs très exigeants, des perspectives de développement identifiées.

La cession à un fonds d’investissement peut se faire en plusieurs étapes, permettant par exemple à un cédant de réaliser une partie de son capital (OBO – Owner Buy Out), de rester aux commandes de l’entreprise avant de la céder totalement après quelques années. Les fonds d’investissement sont également très intéressés à mener des opérations d’acquisition avec la participation de l’équipe de management en place (MBO – Management Buy Out ou BIMBO – Buy In Management Buy Out).

Un repreneur individuel extérieur à l’entreprise

Environ 50 % des PME françaises sont cédées à des repreneurs extérieurs à l’entreprise. Cette nature d’opération nommée MBI (Management By In) nécessite de définir le profil du repreneur susceptible de prendre en mains la société : quelles sont les compétences nécessaires, les expertises indispensables au futur dirigeant. Quelles sont également les valeurs portées par l’actuel chef d’entreprise et qu’il souhaite voir perdurer après son départ. Le cédant doit également s’assurer que le repreneur a les capacités financières nécessaires à mener à bien l’acquisition, qu’il dispose des fonds propres qui vont lui permettre d’acquérir l’entreprise et si nécessaire les expériences qui lui permettront de convaincre des partenaires dans son tour de table financier.

De nombreuses possibilités s’offrent ainsi à un chef d’entreprise désireux de transmettre sa société. Il est par contre indispensable de réfléchir aux typologies de repreneurs avec lesquelles des négociations sont ou non envisageables, d’identifier les repreneurs potentiels qui peuvent présenter un risque pour l’entreprise ou qui pourraient profiter de l’occasion pour recueillir de précieuses informations sur l’un de leurs concurrents et ne pas perdre de temps avec des curieux de tous ordres ou des repreneurs qui n’auraient pas les moyens financiers nécessaires pour mener à bien l’acquisition.  

 

  SUCCESS STORY
 

 EVALTEAM accompagne la cession de SPN
 

 SPN


« Evalteam accompagne la cession de SPN »

Société :                     SPN

Activité :                     Transformation par compression et usinage de résines fluorées et de  plastiques à très hautes performances.

Localisation :              Bobigny (93)

CA :                             3.2 M€

Effectif :                      26 personnes

Site :                            www.plastiques-nobles.com

 

EVALTEAM a accompagné la cession de SPN, spécialiste du moulage et de l’usinage de résines fluorées et de plastiques techniques à très hautes performances

L’entreprise a été reprise début 2014 par le groupe FINERGY.

 SPN :

Crée en 1938, et reprise par la famille Legrand en 1960, SPN est un spécialiste reconnu des résines fluorées et des plastiques à hautes performances.

Les clients de SPN sont des grands comptes de l’industrie dans les secteurs : aéronautique, spatial, industrie et médical.

Le dirigeant Philippe Legrand, désireux de passer la main pour un départ en retraite, souhaitait trouver un repreneur pour assurer le développement et la pérennité d’une entreprise reconnue pour son savoir-faire technique tant en France qu’à l’international.

 FINERGY :

Crée en 2009 pour reprendre HUNTING ENERGY France et ses filiales auprès de HUNTING PLC, le groupe FINERGY dirigé par Hugues Boussion et Pascal Morel a mené plusieurs acquisitions, principalement dans le domaine de l’énergie, et poursuit une stratégie de rachat de PME – PMI œuvrant  sur des marchés de « niches » avec une offre spécifique. Le positionnement spécifique de SPN correspondait parfaitement à la stratégie de développement de FINERGY.

  EVALTEAM :

Mandatée en avril  2013, la société EVALTEAM a tout d’abord déployé une plateforme technique (valorisation de l’entreprise, rédaction du mémorandum, mise en œuvre d’une data room électronique).

EVALTEAM est également intervenue sur le processus de recherche et de sélection de repreneurs potentiels.
De nombreux repreneurs personnes physiques et personnes morales ont manifesté leur intérêt pour la reprise de SPN, ce qui a permis à son dirigeant de choisir le projet industriel le plus conforme à ses attentes.

 EVALTEAM a également accompagné le cédant dans les phases de négociation puis de coordination des conseils. L’opération de cession a été bouclée en 9 mois.

 
Evalteam   EVALTEAM
 91, rue Saint-Lazare
 75009 Paris
 Téléphone: 01 58 01 12 28
 Fax : 01 58 01 12 30
 contact@evalteam.fr
 www.evalteam.fr
Nous contacter - Envoyer à un ami - Désinscription.